Survivance dans la mémoire… (3)

  • Qu’est-ce qui vous rend heureux, dans la vie, au quotidien?

Faire des câlins à mes garçons (le grand et les petits), faire des câlins aux minous, lire, apprendre des trucs, avoir le temps de rêver un peu. Avoir une maison propre et bien organisées (j’aime le résultat, mais pas forcément le processus pour y arriver…).

  • Avez-vous eu un membre de votre famille que vous auriez aimé mieux connaître avant son décès? Pourquoi?

Je n’ai jamais connu mes grand-parents paternels qui étaient déjà décédés avant ma naissance. J’aurais particulièrement aimé connaître ma grand-mère Renée qui avait été modiste (elle faisait des chapeaux). En grandissant, quelques personnes qui l’avaient connue me disaient que je lui ressemblais. Elle était très gentille, pieuse et jouait du piano.

  • Est-ce que vous avez déjà eu des problèmes de voiture à un moment vraiment pas pratique?

Quand on déménageait de la Saskatchewan jusqu’en Ontario, en traversant le Manitoba et le nord de l’Ontario en voiture (environs 2500 km), avec deux bébés d’un an, un bébé dans le ventre, un “trailer” avec toutes nos choses derrière et un chat dans sa cage, on a eu un pneu crevé! En plein milieu de nulle part, entre Winnipeg et Thunder Bay! Je me souviens qu’on avait un téléphone portable à l’époque, justement pour une urgence, mais pour la deuxième fois dans un cas similaire pendant notre séjour en Saskatchewan, l’endroit perdu où nous étions n’avait pas de réception! D a essayé de changer la roue, mais je pense que le jack s’est cassé, ou peut-être qu’il a quand même réussi (je ne sais plus, j’étais un peu paniquée). On a fini par rouler lentement jusqu’à la prochaine petite ville avec un mécanicien qui était heureusement encore ouvert!

 

  • Racontez-moi un voyage/camp de classe ou une course d’école particulièrement mémorable.

Quand j’étais au collège (en France, pas le College/Cégep du Québec), je me souviens de deux voyages scolaires. Une année c’était une semaine (ou 10 jours) au Périgord (pour voir les grottes) et une autre année avait été une semaine (ou 10 jours) en Angleterre. Je n’ai pas de très bons souvenirs de ces 2 voyages. Les visites étaient intéressantes, mais l’impression que j’ai gardée des voyages scolaires sont plutôt les drames de cours de récréations qui duraient pendant 10 jours, plutôt que des voyages culturels pour apprendre/voir autre chose. Le supplice!

Pour le voyage au Périgord,  nous étions logés en chambre de quatre. Je pensais avoir un groupe sympatique avec ma meilleure amie de l’époque et 2 autres copines, mais elles ont commencé à se raconter des secrets entre elles ou parler en mal d’autres filles dans la chambre d’à côté… Alors quand j’ai voulu aller discuter avec les autres filles parce que je me sentais exclue de leur trio, elles m’ont fait la gueule! Bref. Déjà à l’époque je n’aimais pas les hypocrites…

En Angleterre, nous étions logés deux par deux dans des familles d’accueil. Nos hôtes n’étaient pas très chaleureux, et comme en plus ma copine et moi étions timides, nous avons passé nos soirées enfermées dans notre petite chambre… Pas très rigolo. Heureusement pendant la journée nous nous retrouvions avec d’autres amies sympatiques.

J’ai quand même dans l’ensemble de meilleurs souvenirs du voyage en Angleterre, que du voyage au Périgord. Mais bien évidemment, j’ai refusé de renouveller l’expérience les années suivantes!

  • Que faites-vous tous les matins après votre réveil?

Je me roule hors du lit dès que le réveil sonne à 6h30. Je vais aux toilettes, puis j’allume la lumière dans la chambre des garçons, “Réveillez-vous les petits chéris, il faut aller à l’école!”. Puis c’est un crescendo d’un refrain interminable de “Dépéchez-vous ou on va rater l’autobus!”. Je préfèrerais me réveiller tout en douceur, mais hélas! Ça n’est pas mon quotidien….

8 comentários sobre “Survivance dans la mémoire… (3)

  1. Ils sont câlins tes garçons? Mark, pas du tout. J’ai l’impression que c’est l’environnement ici, les gamins sont habitués à ne pas avoir de contacts physiques à l’école (le fameux “keep your hands to yourself” du jardin d’enfant), la culture anglo-saxonne n’est pas très tactile.

  2. Ouah, les photos de ta grand mère sont superbes, effectivement 🙂 Et ton histoire de voiture me fait bien rire, même si j’imagine bien que sur le moment ça ne devait pas être drôle du tout! Heureusement que ça s’est bien terminé!

    • Heureusement qu’il y a tes questions, parce que je me suis rendu compte que je n’avais pas du tout mentionné cette expérience fort excitante sur mon blogue… Il faut dire que je manquais beaucoup de sommeil à l’époque!

Oi! Tudo bom?

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s