Heart full of Art

  • Quelles sont les choses que vous pensiez être vraies, quand vous étiez enfant, et qui finalement ne l’étaient pas?

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps que ça, je n’avais pas réalisé que les livres audio étaient enregistrés par des vraies personnes! C’est ridicule, parce que je savais bien que les voix des personnages de dessins-animés sont jouées par des acteurs, je sais aussi qu’il y a des vraies personnes qui parlent derrière les microphones à la radio. Pour une raison que j’ignore, je n’avais pas bien réalisé qu’il y a des vraies personnes derrière les voies incorporelles que l’on entend parfois dans les aéroports, les publicités et… les livres audio! Des gens qui sont payés pour enregistrer, éditer, modifier, masteuriser, quelques mots, quelques phrases, ou plusieurs heures d’histoires. Pourquoi est-ce que je n’avais pas réalisé qu’il y avait tout autant de travail pour la production de livres audio?!? Quand j’ai découvert ce monde, un peu par hasard, et que je me suis rendue compte que c’est quelque chose que je pouvais faire moi-même, c’était comme une révélation!

  • Est-ce que vous avez rencontré des gens célèbres? Si oui, qui était-ce et qu’avez-vous dit/fait?

Quand j’étais adolescente dans les années 90, j’ai croisé Naomi Campbell aux Galleries Lafayettes à Paris. Ma mère et moi étions en train de flâner entre les rayons et avons remarqué une belle femme élégante pas trop loin… et réalisé qu’elle nous était familière parce qu’elle était sur plusieurs couvertures de magazines!

Quelques années plus tard, j’ai vu Roch Voisine à Montréal à une session d’autographe. Il avait chanté sur un petit podium pour une foule en délire de femmes qui se serraient comme des sardines pour pouvoir le voir. Bon bin je l’ai vu, mais ce n’était pas une expérience agréable!

Ensuite dans le monde de la musique classique, j’ai eu la chance d’assister à Montréal à des master classes de José Van Dam (baryton-basse), Hervé Niquet (musique baroque), Françoise Pollet (soprano), et d’autres chanteurs lyriques dont le nom m’échappe… Ah, et je me souviens aussi d’un magnifique récital de Barbara Hendricks (sopano).

Je n’ai jamais été une adoratrice fofolle de qui que ce soit, alors je ne me suis pas jetée sur aucune de ces personnes en pleurant ou en bégayant que j’étais leur fan numéro un, mais c’est sympa de voir que les gens fameux se sont dans le fond, des gens comme les autres! 🙂

  • Quelles cinq choses avez-vous en commun avec votre mari?

5 choses? Facile! 3 enfants et 2 chats! ha ha ha

  • Qui sont vos artistes, compositeurs, ou auteurs préférés?

Mes artistes préférés sont bien sûr mon mari (peinture à huile) et ma mère (encres et gravures) qui sont les mediums que je préfère, forcément. Sinon la liste est trop longue pour être complète:

William Turner

Angel in the Sun, W. Turner, Tate Museum London

Albrecht Dürer

The Four Horsemen, from The Apocalypse, Albrecht Dürer, 1498

Mila Furstova

Midnight Forest, Mila Furstova, Etching, 55x75cm, 2013
Town Tree, Mila Furstova, etching

Gustave Doré,

Gustave Doré – Alighieri, DanteCary, Henry Francis (ed) (1892) “Canto XXXI” in The Divine Comedy by Dante, Illustrated, 
Les Océanides les Naiades de la mer, Gustave Doré

Compositeurs: Rossini (mon coup de foudre pour l’opéra a réellement été un soir à l’Opéra Garnier quand j’ai assité à la Cenerentola chanté par Jennifer Larmore et une équipe formidable, mise-en-scène spectaclaire, orchestre du tonnerre, etc.), Vivaldi, Purcell, Bach, Debussy, Brahms…

Auteurs: oh la vache, c’est trop difficile. J’ai lu tous les romans de Jane Austen et tous les Sherlock Holmes, et je suis presque sûre d’avoir lu tous les Agatha Christie (dont plusieurs ont été relus plusieurs fois). J’ai beaucoup lu d’Alexandre Dumas, mais pas tout du tout… et en plus ça fait longtemps que je ne lis pas en français.

  • Quelle sont vos possessions favorites? Pourquoi?

J’ai la bague de fiançaille de mon arrière grand-mère (mère de ma grand-mère Renée, la modiste) qui avait presque les mêmes prénoms que moi (Noélie Marie) les siens finissaient avec “ie” au lieu de “ia”.

Puis, j’ai quelques gouaches et gravures de ma mère, mais malheureusement qu’une seule peinture à huile de mon mari. Toutes ses oeuvres sont soit chez ses parents ou vendues, nous n’en avons gardée qu’une seule avec nous. Les toiles sont trop difficiles à déménager et souffrent beaucoup du changement de températures et d’humidité. Une raison de plus pour laquelle j’aimerai qu’on s’enracine quelque part. J’aimerai voir mon mari peindre à nouveau!

  • Quelle(s) histoire(s) vos parents racontent-ils (ou racontaient-ils) toujours sur vous bébé?

J’ai faillit m’appeler Iphigénia! Imaginez un peu. Heureusement qu’ils ont changé d’idée.

5 comentários sobre “Heart full of Art

  1. J’adoreles Naiades de Gustave Doré 🙂 J’ai beaucoup lu Jane Austen quand j’avais une vingtaine d’années. j’aimais beaucoup, mais c’est loin, je ne peux pas dire que je m’en rappelle bien.
    Je crois avoir lu tous les Agatha Christie, en français, en anglais (pas autant) et en espagnol! 😀 J’adore, je ne m’en lasse pas! et j’ai vu tellement d’épisode à la télé! Des adaptations fidèles et d’autres très éloignées mais c’est toujours le même bonheur!!!
    J’ai aussi une bague de ma grand-mère, un “toi et moi” que j’aime beaucoup même si je ne la porte pas car elle est imposante. Sa bague de fiançailles je ne l’ai jamais connu à son doigt. Ma mère a légué sa bague de fiançailles au seul garçon portant le nom de mon père. J’ai trouvé ça injuste et stupide… C’est une blessure.

Oi! Tudo bom?

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s