Interminable

  • Quelles émissions/séries télévisées regardiez-vous quand vous étiez enfant?

Nous avions une télé, mais nous n’avions pas trop le droit de la regarder… Mon père l’allumait le soir pour le journal télévisé et de temps en temps nous regardions un film le mardi soir pendant les vacances… Je me souviens aussi d’être autorisée à regarder des dessins-animés de Disney (Picsou) le samedi en fin d’après-midi (ou dimanche?), et plus tard à l’adolescence nous avions miraculeusement le droit de regarder un épisode d’une série américaine par semaine, McGyver, puis Beverly Hills 90210, puis Melrose Place.

  • Quelle a été le voyage le plus long (ou loin) que vous ayez jamais fait?

Ma vie entière est un voyage qui ne se termine jamais ! Non mais sans blague, j’ai dû aller vérifier tous les grands vols que j’ai fait de ma vie :

le vol Toronto (YYZ)-São Paulo (GRU) fait 10h

le vol New York (JFK) – Buenos-Aires (EZE) fait 11h (mais je voyageais depuis Montréal, ce qui rajoute probablement 1h30 de vol).

Il n’y a pas de vols directs de Paris à Hong-Kong, et j’étais tellement petite quand j’ai fait ce voyage que je ne me souviens pas du tout où nous avions fait escale, mais tous ce trajet prend environs 20h de vol, donc c’est probablement le voyage le plus lointain que j’ai fait.

  • Qu’est-ce qui a mal commencé mais s’est plutôt bien terminé?

Euh, tous nos déménagements ?! Ha ha ha. Et c’est pas fini… J’espère que ça va bientôt terminer !

  • Quel est le truc le plus bizarre qu’un invité chez vous ait jamais fait?

Je n’arrive pas à me souvenir de quoi que se soit de bizarre.

  • Quel conseil de vos parents auriez-vous dû écouter?

Dans mon cas c’est plutôt : Quels conseils de mes parents je n’aurais pas dû écouter…

  • Qu’est-ce que vous avez malheureusement cassé?

J’avais une jolie tasse avec des feuilles et des oiseaux tropicaux que j’avais acheté quand nous habitions à Rondônia.  Je l’avais trouvée dans le supermarché du coin, c’était très rare de trouver des jolies choses où nous habitions. Elle me faisait sourire quand je buvais mon thé le matin. Je l’aimais bien cette tasse, mais elle s’est cassé quand nous sommes arrivés à la prochaine destination… C’est tout bête une tasse, j’en ai plein d’autres, mais je crois bien que j’en ai pleuré de celle-là!

***

Réponses tardives aux questions de la chère Dr. Caso.

 

4 comentários sobre “Interminable

  1. Ça m’est aussi déjà arrivé de pleurer pour une tasse ou un verre cassés, tu n’es pas la seule.
    Récemment, j’ai cassé un verre à pied, et ça m’a rendue triste. Pas vraiment pour le verre, cette fois, mais parce que ça m’a fait me sentir nulle et maladroite… Y a des jours où j’ai l’impression de tout faire de travers.

    • Oui, parfois ce n’est pas la chose en soi, mais tout ce qui y est associé. Pour moi cette tasse représentait de la joie, un peu de beauté dans un moment de ma vie où il n’y en avait pas beaucoup.

Oi! Tudo bom?

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s