Dança da solidão

  • Quel est le premier voyage dont vous vous souvenez réellement, de votre enfance?

De mes souvenirs les plus anciens, je ne suis jamais sûre si les images que j’ai dans ma mémoire sont miennes ou si se sont des souvenirs des photos (ou diapositives) que mes parents m’ont montré au fil des années. Pourtant je suis sûre que certains souvenirs d’un voyage que nous avions fait en famille sont bien les miens : mes parents s’étaient fait voler leur appareil photo en fin de séjour, donc il n’y a aucune photo de ce voyage…

Quand j’avais 5-6 ans, à l’époque où nous habitions à Hong-Kong, nous sommes allés passer des vacances aux Philippines. Je me souviens très bien d’une chambre d’hôtel près de l’aéroport de Manila (où mon père devait assister à une conférence ou réunion de travail), il faisait chaud et humide et les ventilateurs au plafond ne faisaient aucun effet. Nous avons tenté de faire une sieste comateuse.

Mais je me souviens surtout des vacances dans les îles plus sauvages, où nous dormions au bord de la mer, dans des cabanes à pilotis, dans des lits entourés de toiles à moutiques. Le matin, des vendeurs ambulants passaient nous présenter de la nourriture pour le petit-déjeuner et des fruits tropicaux dans des paniers qu’ils transportaient sur leur tête.

Mon père et moi (je ne sais pas si mon frère et ma mère étaient avec nous) avions loué un bateau et j’avais pêché (première et seule fois de ma vie) un poisson ange-royal (très beau, mais que je sache pas comestible).

Je me souviens aussi avoir prit pour la première fois de ma vie une douche à air libre sous une pluie torentielle tropicale…

Je me souviens aussi d’un soir où nous revenions d’un restaurant en marchant sur la plage. C’était la nuit noire, nous étions éclairé à la lumière de la lune, tout à coup mon frère se met à crier et on ne comprend pas ce qui se passe. Je pense qu’il y a des gens qui ont accouru (avec des lampes) et on s’est rendu compte que mon frère s’était fait attaquer par un singe qui lui a griffé la figure! (Mon frère est plus jeune que moi, il devait avoir 3 ou 4 ans).

  • Quelles chansons vous rendent nostalgique d’un moment particulier de votre vie?

Beaucoup de chansons me rappellent des moments particuliers de ma vie. J’ai déjà parlé de la musique populaire québécoise que j’ai découvert pendant mes premières années à Montréal, puis des tangos de mes années où je dansais. La musique MPB (Musica Popular do Brasil — ironiquement n’est pas la plus populaire au Brésil!) elle, je l’écoutais quand je rêvais de vivre au Brésil (dans un Brésil imaginaire qui n’existe pas). Ironiquement au Brésil la MPB n’est pas la musique la plus populaire, dumoins pas dans les régions où nous vivions (la musique sertaneja, musique country brésilienne, est bien plus écoutée). Ces jours-ci justement j’aime écouter la douce voix de Marisa Monte.

  • Est-ce qu’il y a des aliments ou des plats que vous détestiez quand vous étiez jeunes et que vous aimez maintenant?

Non, pas vraiment.

  • Est-ce que vous croyez que plus on est âgé et plus on accumule de la sagesse (wisdom)?

Peut-être pas tout le monde, mais j’ose espérer que c’est mon cas! 🙂

  • Quel est l’un de vos plus mauvais souvenirs de vacances?

Je détestais les longs trajets en voiture en famille, avec mon frère dans la banquette arrière avec moi. J’aimais lire tranquille, mais mon frère ne préparait jamais ses occupations et voulait emprunter mon walk-man parce que le sien était cassé (!), ou étirer ses jambes en me faisant un coup dans les molets. On finissait toujours par se disputer, se tirer les cheveux et se lancer des coups de pieds. Mon père devait s’arrêter en bord de route pour gueuler sur tout le monde, c’était un gros bordel ! Et ma mère déclarait: “la prochaine fois, vous partirez sans moi !”.

  • Qu’est-ce qui vous a fait peur, cette semaine?

J’ai accompagné les garçons chez le docteur pour leur visite annuelle. Jusqu’ici tout va bien. Par contre, quand arrive le tour d’Uriel, elle voit quelque chose dans son oreille gauche. Elle pense que c’est de la cire dure, alors elle fait un lavage avec de l’eau tiède… Elle essaye de nettoyer avec son instrument, mais Uriel se met à pleurer. Ça fait mal. La doc me dit qu’elle a réussit à voir le tympan et qu’il n’y a pas d’infection, mais pour l’instant la cire a dû toucher le tympan donc il faut attendre que ça passe. Rien à faire pour l’intant. Elle me conseille d’acheter un produit en pharmacie. Le lendemain matin, je prépare les jumeaux pour aller à l’école, mais Uriel me dit qu’il a encore mal à l’oreille alors je me dépêche d’accompagner ses frères à l’arrêt d’autobus et je reviens vite, inquiète, en me demandant quoi faire. Pourtant il n’y a pas d’infection, ça ne devrait plus faire mal… Bizarre. Bref. Je regarde sur internet quel produit utiliser dans l’oreille pour nettoyer ça. Premier truc c’est du péroxide d’hydrogène (de l’eau oxygénée), ça tombe bien j’en ai à la maison. Je lui met donc du peroxide dans l’oreille. Ça fait des petites bulles, c’est rigolo. Ensuite avec un coton-tige j’essaye doucement de nettoyer… En effet je vois un truc tout fin qui sort de là… mais c’est un petit fil de coton!?? Je continue à tirer et fini par sortir… Le bout d’un coton-tige entier!!! (tout jaune dégueulasse) J’y crois pas! Combien de temps a-t-il eu ce truc dans l’oreille sans s’en apercevoir? Des semaines? Des mois? Je frissone à penser que ça aurait pû rester là encore longtemps et créer une infection ou (pire!) perte d’ouïe !

***

Réponses aux questions hebdomadaires de Dr. Caso.

7 comentários sobre “Dança da solidão

  1. Dingue cette histoire d’oreille!! Et je suis choquée que la doc n’aie pas vu que c’était plus grave que juste de la cire dure! Soulagée que finalement il n’y ait pas eu de répercussions plus graves 🙂

    • D aussi était choqué que la doc n’ai pas vu que ce n’était pas de la cire, mais un objet non identifié. Pour sa défense, j’imagine que ça doit être difficile de voir ce qu’il y a à l’intérieur de l’oreille, et qu’elle a supposé que c’était ce qu’elle voit le plus souvent…

    • Moi ce que je ne comprendrais jamais c’est comment Uriel n’ai pas pû se rendre compte (pendant plusieurs JOURS ou des SEMAINES) qu’il y avait un truc qui lui bouchait l’oreille!!!

  2. Oh la la, cette histoire d’oreille, c’est incroyable ! Il faut faire attention, avec les coton-tige…
    Sinon, tes souvenirs de voyage en voiture me font penser à nos voyages en voiture actuels : les enfants qui se bagarrent pour un jouet ou n’importe quoi d’autre… et pourtant, on fait tout pour qu’ils aient de quoi s’occuper pendant les longs trajets. C’est désespérant.

    PS: Les noms de tes enfants ressemblent beaucoup aux prénoms des miens. En fait, en prenant certaines syllabes de leurs prénoms et en les mélangeant, on obtient en tout cas le prénom de mon grand 😉

Oi! Tudo bom?

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s