Le tour de la voie ferrée

(jour 20 : 30min)

(jour 21 : 30min)

*

Tourbillon du samedi.

Le matin, après un réveil plutôt tranquille, je suis allée à l’école de musique pour enseigner ma seule et unique élève. À mon retour, j’ai fait un effort pour préparer le repas de midi (quelque chose de bon et beau mais je n’arrive plus à me souvenir qu’est-ce que c’était) (ces jours-ci j’ai découvert un mélange céréalier -orge, avoine, lentilles- qui ne contient ni du riz ni des pâtes, pour changer, et que tout le monde aime). En début d’après-midi, ma copine T (la brésilienne) vient me retrouver pour (enfin!) aller faire nos courses ensemble. Ça faisait plus de deux semaines que nous n’arrivions pas à coordonner nos emplois du temps pour notre sortie de liberté (libres sans enfants, ça nous fait bien rire! Mères indignes! haha), notre moment de convivialité hebdomadaire (ou presque). Ça me manquait!

Après tout ça j’étais plutôt crevée, mais je réalise aussi que je n’avais pas encore fait ma promenade de la journée, alors sans trop attendre (avant que je ne me change en pyjama ou autre habit tout mou) je suis ressortie pour faire le tour de la voie ferrée. Ma promenade par défaut. Trente minutes.

*

Aujourd’hui, dimanche.

Le ciel est menaçant. Je me suis endormie hier soir au son de la pluie contre la fenêtre, ce que je trouve fort agréable quand je suis bien au chaud dans mon lit avec un bouquin. J’espérais tout de même que les nuages passent vite pour me permettre une éventuelle longue promenade aujourd’hui, en famille peut-être. Et bien non, le temps est froid, venteux et pleurnichard.

Je me suis quand même échappée en début d’après-midi pour faire ma “marche obligatoire”, encore une fois autour de la voie ferrée. J’avais prit mon appareil photo (parce que j’avais oublié hier et je me sentais une peu coupable, hé hé) et heureusement que je ne me suis pas aventurée très loin parce que j’ai eu droit à quelques gouttes de pluie (je ne pense pas que l’appareil va souffrir de quelques gouttes, mais je préfère ne pas tenter l’averse de pluie).

Depuis quelques jours, je regarde avec trépignement d’impatience les bourgeons dans les arbres. Du vert! Je veux du vert!

Aussi, il y a un magnolia qui ne va pas tarder à éclore. Ça va être spectaculaire.

Oi! Tudo bom?

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s