Dança da solidão

  • Quel est le premier voyage dont vous vous souvenez réellement, de votre enfance?

De mes souvenirs les plus anciens, je ne suis jamais sûre si les images que j’ai dans ma mémoire sont miennes ou si se sont des souvenirs des photos (ou diapositives) que mes parents m’ont montré au fil des années. Pourtant je suis sûre que certains souvenirs d’un voyage que nous avions fait en famille sont bien les miens : mes parents s’étaient fait voler leur appareil photo en fin de séjour… Donc il n’y a aucune photo de ce voyage. Quand j’avais 5-6 ans, à l’époque où nous habitions à Hong-Kong, nous sommes allés passer des vacances aux Philippines. Je me souviens très bien d’une chambre d’hôtel près de l’aéroport de Manila où mon père devait assister à une conférence ou une réunion de travail, il faisait chaud et humide et les ventilateurs au plafond ne faisaient aucun effet. Nous avons tenté de faire une sieste comateuse. Mais je me souviens surtout du séjour dans les îles plus sauvages, où nous dormions au bord de la mer, dans des cabanes à pilotis, dans des lits entourés de toiles à moutiques. Le matin, des vendeurs ambulants passaient nous présenter de la nourriture pour le petit-déjeuner et des fruits tropicaux dans des paniers qu’ils transportaient sur leur tête. Mon père et moi (je ne sais pas si mon frère et ma mère étaient avec nous) avions loué un bateau et j’avais pêché (première et seule fois de ma vie) un poisson ange-royal (très beau, mais que je sache pas comestible). Je me souviens aussi avoir prit pour la première fois de ma vie une douche à air libre sous une pluie torentielle tropicale… Je me souviens aussi d’un soir où nous revenions d’un restaurant en marchant sur la plage. C’était la nuit noire, nous étions éclairé à la lumière de la lune, tout à coup mon frère se met à crier et on ne comprend pas ce qui se passe. Je pense qu’il y a des gens qui ont accouru (avec des lampes) et on s’est rendu compte que mon frère s’était fait attaquer par un singe qui lui a griffé la figure! (Mon frère est plus jeune que moi, il devait avoir 3 ou 4 ans).

  • Quelles chansons vous rendent nostalgique d’un moment particulier de votre vie?

Beaucoup de chansons me rappellent des moments particuliers de ma vie. J’ai déjà parlé de la musique populaire québécoise que j’ai découvert pendant mes premières années à Montréal, plus les tangos de mes années où je dansais, la musique MPB (Musica Popular do Brasil — ironiquement n’est pas la plus populaire au Brésil!) que j’écoutais quand je rêvais de vivre au Brésil (dans un Brésil imaginaire qui n’existe pas). Ces jours-ci justement j’aime écouter la douce voix de Marisa Monte.

  • Est-ce qu’il y a des aliments ou des plats que vous détestiez quand vous étiez jeunes et que vous aimez maintenant?

Non, pas vraiment.

  • Est-ce que vous croyez que plus on est âgé et plus on accumule de la sagesse (wisdom)?

Peut-être pas tout le monde, mais j’ose espérer que c’est mon cas! 🙂

  • Quel est l’un de vos plus mauvais souvenirs de vacances?

Je détestais les longs trajets en voiture en famille, avec mon frère dans la banquette arrière avec moi. J’aimais lire tranquille, mais mon frère ne préparait jamais ses occupations et voulait emprunter mon walk-man parce que le sien était cassé (!), ou étirer ses jambes en me faisant un coup dans les molets. On finissait toujours par se disputer, se tirer les cheveux et se lancer des coups de pieds. Mon père devait s’arrêter en bord de route pour gueuler sur tout le monde, c’était un gros bordel ! Et ma mère déclarait: “la prochaine fois, vous partirez sans moi !”.

  • Qu’est-ce qui vous a fait peur, cette semaine?

J’ai accompagné les garçons chez le docteur pour leur visite annuelle. Jusqu’ici tout va bien. Par contre, quand arrive le tour d’Uriel, elle voit quelque chose dans son oreille gauche. Elle pense que c’est de la cire dure, alors elle fait un lavage avec de l’eau tiède… Elle essaye de nettoyer avec son instrument, mais Uriel se met à pleurer. Ça fait mal. La doc me dit qu’elle a réussit à voir le tympan et qu’il n’y a pas d’infection, mais pour l’instant la cire a dû toucher le tympan donc il faut attendre que ça passe. Rien à faire pour l’intant. Elle me conseille d’acheter un produit en pharmacie. Le lendemain matin, je prépare les jumeaux pour aller à l’école, mais Uriel me dit qu’il a encore mal à l’oreille alors je me dépêche d’accompagner ses frères à l’arrêt d’autobus et je reviens vite, inquiète, en me demandant quoi faire. Pourtant il n’y a pas d’infection, ça ne devrait plus faire mal… Bizarre. Bref. Je regarde sur internet quel produit utiliser dans l’oreille pour nettoyer ça. Premier truc c’est du péroxide d’hydrogène, ça tombe bien j’en ai à la maison. Je lui met donc du peroxide dans l’oreille. Ça fait des petites bulles, c’est rigolo. Ensuite avec un coton-tige j’essaye doucement de nettoyer… En effet je vois un truc tout fin qui sort de là… mais c’est un petit fil de coton!?? Je continue à tirer et fini par sortir… Le bout d’un coton-tige entier!!! (tout jaune dégueulasse) J’y crois pas! Combien de temps a-t-il eu ce truc dans l’oreille sans s’en apercevoir? Des semaines? Des mois? Je frissone à penser que ça aurait pû rester là encore longtemps et créer une infection ou (pire!) perte d’ouïe !

***

Réponses aux questions hebdomadaires de Dr. Caso.

Anúncios

Interminable

  • Quelles émissions/séries télévisées regardiez-vous quand vous étiez enfant?

Nous avions une télé, mais nous n’avions pas trop le droit de la regarder… Mon père l’allumait le soir pour le journal télévisé et de temps en temps nous regardions un film le mardi soir pendant les vacances… Je me souviens aussi d’être autorisée à regarder des dessins-animés de Disney (Picsou) le samedi en fin d’après-midi (ou dimanche?), et plus tard à l’adolescence nous avions miraculeusement le droit de regarder un épisode d’une série américaine par semaine, McGyver, puis Beverly Hills 90210, puis Melrose Place.

  • Quelle a été le voyage le plus long (ou loin) que vous ayez jamais fait?

Ma vie entière est un voyage qui ne se termine jamais ! Non mais sans blague, j’ai dû aller vérifier tous les grands vols que j’ai fait de ma vie :

le vol Toronto (YYZ)-São Paulo (GRU) fait 10h

le vol New York (JFK) – Buenos-Aires (EZE) fait 11h (mais je voyageais depuis Montréal, ce qui rajoute probablement 1h30 de vol).

Il n’y a pas de vols directs de Paris à Hong-Kong, et j’étais tellement petite quand j’ai fait ce voyage que je ne me souviens pas du tout où nous avions fait escale, mais tous ce trajet prend environs 20h de vol, donc c’est probablement le voyage le plus lointain que j’ai fait.

  • Qu’est-ce qui a mal commencé mais s’est plutôt bien terminé?

Euh, tous nos déménagements ?! Ha ha ha. Et c’est pas fini… J’espère que ça va bientôt terminer !

  • Quel est le truc le plus bizarre qu’un invité chez vous ait jamais fait?

Je n’arrive pas à me souvenir de quoi que se soit de bizarre.

  • Quel conseil de vos parents auriez-vous dû écouter?

Dans mon cas c’est plutôt : Quels conseils de mes parents je n’aurais pas dû écouter…

  • Qu’est-ce que vous avez malheureusement cassé?

J’avais une jolie tasse avec des feuilles et des oiseaux tropicaux que j’avais acheté quand nous habitions à Rondônia.  Je l’avais trouvée dans le supermarché du coin, c’était très rare de trouver des jolies choses où nous habitions. Elle me faisait sourire quand je buvais mon thé le matin. Je l’aimais bien cette tasse, mais elle s’est cassé quand nous sommes arrivés à la prochaine destination… C’est tout bête une tasse, j’en ai plein d’autres, mais je crois bien que j’en ai pleuré de celle-là!

***

Réponses tardives aux questions de la chère Dr. Caso.

 

In the same ‘hood

Hello lovely peeps!

Yes, we’ve finally moved (again). We are exhausted.

We despaired for a couple of weeks because we couldn’t find an affordable house for our family… I was starting to think that with our meager budget, we would have to rent a two-bedroom apartment. Not ideal at all for a family of five. The house market in our area is just crazy: very affordable to buy a house if you have enough savings for a down payment on a mortgage (which is not our case), but as expensive to rent as a big city like Montreal (I know, I checked)… Apparently there is a high demand for rental housing here because a lot of immigrants and students who first arrive elsewhere in Canada soon realize that winters are cold, and think that going to Canada’s southernmost city is a good idea. As a result the landlords can afford to be picky and crank up the rental prices. It creates what I think they call “a bubble” in the housing market. Ah, if I had the money, I would definitely invest in real estate and build a couple of rental properties… That’s were the money is.

Anyway, so I found a place not far from our previous house. It was the most frustrating move we had to do. We’ve had all the sweat and tears and work of moving houses, but it was not because D had a new job or because we finally bought a house… We moved because the landlord wanted to do renovations and sell the house. As a result we end up with an increase of $500 per month in rent for a house that is not that much better than the one before.

It’s a three-bedroom duplex with a basement. It’s feels like a house but we share a wall, the front porch, the backyard and the garbage bin with the side neighbors. So far so good, we’ll see how that goes.

The upside is that my recording studio is not in the basement anymore. I have my own little room with a window ! with a view ! of a park! (see picture above). Also, the kids’ playroom is in the basement now, with the ground floor in between us, so they can fight and jump as much as they want…

In the middle of all this (well, of course everything always happens at the same time), I just finished my sixth audio book  ! The best one yet ! 😉 (in post-production at the moment, it’s not out yet). It was one year ago, in May 2018, that I started with my first project as an audio book narrator, editor, producer. It takes about 6 to 8 weeks to produce an audio book, an average of 6 audio books per year. Not bad for a beginner. What I enjoyed the most about the experience so far is that I have been learning everyday about recording technicalities, and improving my skills at editing. Super interesting.

And today we’ve celebrated the twins’ ninth birthday. 9 years old! Crazy! Time flies when we’re having nervous breakdowns *cough* fun!

Tristeza não tem fim…

  • Comment vous tenez-vous au courant des nouvelles? Quel genre de nouvelles vous intéressent le plus?

Quand j’habitais chez mes parents (il y a très longtemps), mon père avait la facheuse habitude d’allumer la radio pour écouter les nouvelles le matin pendant le petit-déjeuner. Je trouvais ça extrêmement déprimant ! Un matin je lui ai carrément demandé pourquoi diable il voulait se réveiller tous les jours en écoutant tous les malheurs du monde… Bref. Petite annecdote pour illustrer que j’aime vivre autant que possible dans une sorte d’ignorance béate! ha ha. Mais malgrès tous ces efforts, les actualités viennent à moi, malgrès moi, par le biais de FB. Et quand un évènement m’interpelle (éducation ou évènement artistique), je le googueulise pour en savoir plus…

  • Qu’admirez-vous (ou admiriez-vous) le plus chez votre mère?

Sa sensibilité artistique, ses connaissances des techniques et de l’histoire de l’art. Elle est aussi une excellente pédagogue.

  • Quel a été le premier job de votre vie?

À 16 ans, j’ai fait du baby-sitting. À 17 ans, j’étais monitrice dans un camp d’été (au Québec, c’est comme ça qu’on appelle les “colonies de vacances”).

  • Quelle est la dernière chose que vous avez achetée?

Rien de bien intéressant. Je suis allée au supermarché samedi…

  • Quelle est la chose la plus triste que vous avez appris cette semaine?

Pas triste, mais c’est la panique à la bord parce que nos propriétaires nous ont annoncé qu’ils vont vendre la maison… Alors on s’est prit une grosse claque de réalité dans la gueule parce qu’on s’est rendu compte que dans la région le prix du marché pour les locations est effroyablement élevé par rapport au prix des maisons en vente (notre location actuelle étant bien au-dessous du prix du marché) (si nous avions des économies, il serait beaucoup moins cher d’acheter que de louer! Mais bien sûr, nous avons 0 économies). Notre situation économique étant précaire, nous espérions qu’elle s’améliore avant de subir un tel scénario. Nous courons dans tous les sens pour trouver de l’aide, du logement, de l’emploi… Stress, insomnies, grippe.

  • Êtes vous heureux? Pourriez vous l’être plus?

Y a-t-il un moment dans la vie où on peut se dire qu’on est 100% heureux? Je me souviens qu’en arrivant au Brésil après avoir tant rêvé d’aller y vivre, ma belle-mère et moi avons pleuré de joie dans les bras l’une de l’autre en se revoyant à l’aéroport. Mais en même temps, pendant plusieurs semaines il y a avait tant d’incertitudes par rapport à où exactement nous allions vivre et combien de temps il nous faudrait attendre pour le savoir que ça gâchait un peu le plaisir… Similairement, notre situation actuelle n’est pas joyeuse, et pourtant, malgrès tout, je peux affirmer que j’ai un mariage heureux et des enfants en santé, alors oui, je suis heureuse.

Tristeza não tem fim
Felicidade sim

A felicidade é como a pluma
Que o vento vai levando pelo ar
Voa tão leve
Mas tem a vida breve
Precisa que haja vento sem parar

A felicidade do pobre parece
A grande ilusão do carnaval
A gente trabalha o ano inteiro
Por um momento de sonho
Pra fazer a fantasia
De rei ou de pirata ou jardineira
E tudo se acabar na quarta-feira

Tristeza não tem fim
Felicidade sim

A felicidade é como a gota
De orvalho numa pétala de flor
Brilha tranquila
Depois de leve oscila
E cai como uma lágrima de amor

A minha felicidade está sonhando
Nos olhos da minha namorada
É como esta noite
Passando, passando
Em busca da madrugada
Falem baixo, por favor
Pra que ela acorde alegre como o dia
Oferecendo beijos de amor

***

Réponse aux souvenirs de Dr. Caso.

La colline de genêts fleuris

Ça fait deux semaines que je ne réponds pas aux questions hebdomadaires parce que j’ai trop de trucs dans ma tête ! D’un côté c’est un truc vachement chouette: un projet qui a besoin de bourgeonner un peu plus, dont je vous en dirais plus quand ça deviendra réalité. Mais l’autre truc est extrèmement désagréable, préoccupant et stressant dont je parlerai peut-être quand ça sera résolu parce qu’en ce moment je vacille entre la panique et le désespoir…

  • Quel est un de vos meilleurs souvenirs d’enfance?

Les moments à lire cachée sur les branches du prunier (je me cachais de mon père parce qu’il trouvait que je lisais trop) ou sur la colline entourée de genêts en fleur (au printemps la colline derrière chez nous se couvrait d’un tapis jaune de genêts en fleur, c’était magnifique et d’un parfum ennivrant).

  • Quel genre de caractère avez-vous? Plutôt zen ou plutôt énergique? Cool ou stressé? Facilement énervé ou facilement ennuyé? Passif ou actif?

J’aime lire et faire les choses calmement à mon rythme, mais j’ai aussi besoin de variété sinon ça me donne une sensation de claustrophobie. J’ai besoin de faire ma petite promenade une fois par jour (en changeant de trajet) ou au moins sortir de la maison pour changer d’air.

  • Si vous deviez changer vos habitudes, qu’est-ce qui serait le plus difficile d’arrêter?

Boire du thé. Je bois du thé toute la journée (sans lait, sans sucre). Du thé noir au réveil, puis toutes sortes de variations pendant la journée, du thé vert, rooibos, tisanes, maté, etc.

  • Si vous pouviez poser trois questions à votre animal de compagnie (ou à n’importe quel animal), quelles seraient ces questions?

Charlottette, ma chatounette, tu m’aimes ou tu fais semblant? Là c’est toi qui réchauffe mes genoux, ou c’est toi qui te chauffe? Le matin quand tu me parles, c’est quoi que tu me racontes?

  • Est-ce que vous pouvez porter vos fringues plus d’une fois de suite ou devez-vous absolument les laver après chaque utilisation?

Les culottes, chaussettes et hauts (t-shirts manches courtes, longues ou chemises), je les lave après chaque utilisation. Par contre le reste, pantalons et pulls, je les lave quand c’est taché ou que… ça commence à sentir le pas frais!

  • Est-ce que vous vous êtes déjà cassé quelque chose ou blessé sérieusement? Comment?

Je n’ai jamais rien cassé, par contre je me tors la cheville assez facilement si je suis fatiguée et stressée.

  • Quand vous étiez enfant, est-ce que vous vous entendiez bien avec vos frères/soeurs?

Non. Ma mère dit que oui, mais je pense parfois qu’elle vit dans un monde parallèle ! Mon frère a toujours été très préoccupé de ce que pensaient “les autres” et d’avoir l’air cool (surtout à l’adolescence), tout le contraire de moi qui voulait être chanteuse d’opéra (l’antithèse de “cool”, on est d’accord?). Il n’aimait pas que je m’associe avec “ses” amis, même si ce n’était que pour être polie… Par contre moi j’ai toujours pensé que plus on est de fous, plus on rit, donc j’aimais bien présenter mes amis à d’autres amis, à mes voisins, à mes cousins, à ma famille… tout ça quoi.

  • Quel sont vos fromages préférés?

J’aime le fromage de chèvre à pâte molle.

  • Quel est votre personnage fictif préféré (dans la littérature, les films, les séries, etc.)?

Il y en a beaucoup, mais en pensant vite là, je dis : Hercule Poirot. Méticuleux, étrange, drôle. (Pas sexy du tout et complètement anti-athlétique!)

  • Vous êtes à la plage. Quelle est la première chose que vous faites?

Je cours à toute vitesse vers les vagues en criant de joie !

***

Questions de ma copinaute Dr.Caso ici et .

Underground Railroad

  • Si une grosse catastrophe allait arriver et que vous ne pouviez garder que cinq objets, quels seraient-ils ?

voiture, vélo (x5), chaussures (x5) , passport (x5), Kindle (ça c’est le mien, les autres démerdez-vous pour porter vos propres bouquins) 😉

  • Quels sont les compliments que vous avez reçus qui vous ont le plus touché(e)?

En général, je n’aime pas trop les phrases motivationelles que l’on peut acheter dans les supermarchés, mais un jour une élève de musique m’a offert une plaque avec écrit: “Teachers live forever in the hearts they touch”… et ça m’a touchée. En fait si on me dit que je suis belle ou intelligente ou que j’ai une belle voix, ça fait plaisir mais je m’en fous un peu. Par contre quand on me dit que ce que j’ai fait ou enseigné a fait une différence (pour le mieux) dans la vie d’une autre personne, là oui je me sens valorisée.

  • De quoi avez-vous le plus peur?

De perdre mon mari ou mes enfants. (Je n’ose même pas penser aux possibilités de catastrophes parce que mon imagination n’a pas de limites et ça me donne des attaques de paniques).

  • Quelle est votre plus grande source de stress?

(Éh bé, c’est pas rigolo ces questions!)

Mes parents me stressent. Nos conversations sur Skype sont toxiques.

Dernièrement ma mère était stressée à cause de son déménagement qui n’arrive pas, et quand j’ai voulu la rassurer pour lui remonter le moral, elle n’était pas contente que je ne sois pas aussi malheureuse qu’elle et elle s’est mise à me reprocher tous mes choix de vie… J’ai fini par lui racrocher au nez ! Silence radio pendant 3 semaines.

Et ils s’étonnent encore que nous ne voulons pas aller vivre en France… Heureusement qu’ils habitent sur un autre continent, ça limite les dégats.

  • S’il fallait que vous ne mangiez qu’une seule chose pendant un mois, que choisiriez-vous?

Du yogourt à la vanille.

(J’allais dire “oeuf dûr” parce qu’en soi c’est un aliment assez nutritif, et en plus c’est pratique ça se conserve longtemps, mais bon c’est quand même un peu difficile à avaler à sec comme ça un oeuf dûr tout seul sans rien d’autre pendant 1 mois…)

  • Quel est le plus bel endroit où vous soyez allé?

De ma mémoire d’enfance : Els Encantats. Parc national dans les pyrénées espagnoles. Grand soleil, air pur d’altitude, aucun bruit, seuls les cloches des moutons et le gargouillis des ruisseaux.

De ma mémoire de maman : Ubatuba. Notre unique journée à la plage, en famille, dans les cinq ans où nous avons vécus au Brésil…

  • Qu’est-ce que vous avez fait de sympa ce weekend?

Dimanche après l’église, nous avons été invités au restaurant par de nouveaux amis, canadiens d’origines variées (comme tous les canadiens) (dont un couple de finlandais ! — ça c’est moins courant, mais apparement il y a une communauté finlandaise dans la région). Nous avons eu des conversations intéressantes et les enfants ne nous ont pas trop interrompus ! J’ai été surprise d’apprendre que la petite ville et sa région (que nous visitons 2 fois par mois) faisait partie de l’Underground Railroad au 18e siècle… Je ne savais pas que le réseau des abolitionistes était monté jusqu’au Canada. J’ai aussi prit note de quelques suggestions de romans historiques à ce sujet.

***

Encore merci, à Dr. Caso pour ces questions indiscrètes ! 😉

Tales of family, ice and winter

Yesterday, third Monday in February, was Family Day here in Ontario (a debatable statutory holiday across Canada, not national, some provinces have it, others don’t). Kids were off school and should have some winter fun with their parents… So, since it had conveniently snowed all Sunday afternoon, I planned to go sledding down the snowy hill of the park nearby on Monday afternoon. Kids tobogganing, us parents watching. The sky was a little gray, but otherwise perfect weather. Around -5°C or -10°C, not too cold.

The kids were out of the car in a flash, they had picked up they sleds and were on their way to the hill (in front of us) before we had time to close the doors of the van. As I was slowly following them and adjusting my gloves at the same time, I slipped and fell on the ice ! I fell on my whole back and did not hurt myself. D was laughing because it happened so fast. He was still locking the car behind me, and had just had the time to see me on the ground. We ended up laughing together as we walked toward the boys who were not up the hill, but still down by the (semi-frozen) pond…

What was going on?! What were they doing there!? Haven’t we said enough times NOT to walk on the frozen ice???!!! Sure enough, Uriel was drenched in putrid cold water and crying because it was very cold ! Being the youngest and skinniest of my boys, I thought immediately about hypothermia. So I told hubby to stay with the twins while I go back home with Uriel and have him shower and change his clothes.

So far so good.

We arrive to the house. I get off the car, and as I walk towards home, I slip on the ice (again), hear a “crack” (Is it the ice? Is it a bone?), feel my ankle twist in the wrong direction, and this time it hurts like hell !!! Shit, this is bad. This day is going from bad to worse.

I somehow managed, very slowly, to breath deep, while trying (and failing) not to cry too much of pain, go up the few steps to the front entrance of the house (very bad idea these steps in front of the house, but they were not at fault this time), open the door, and give instructions to Uriel. Take off your wet stinky clothes. Go take a shower. Can you find me the bottle of Ibuprofen? The big white one with a blue label. Thank God, you know how to climb on the toilet bowl. (The medicine cabinet is high above the toilet bowl which is supposed to be too high for the kids… But hey, I won’t complain, since I wasn’t able to climb up the stairs myself).

After a few minutes debating what to do next (Should I try driving like this ? Should I call our friends and ask them for a big favor : go pick up D and the kids at the park ?). I ended up driving back to the park. I have never been so thankful for automatic transmission: accelerating was feasible with my right foot, but the brake pedal was harder, so I tried to brake with the left foot but it was a bit abrupt. I lack practice (ha ha).

In the end, we made it. We gathered the rest of the family and came back home. My ankle is only sprained, nothing broken (it has happened to me a lot). The noise I heard must have been the ice braking.

The most annoying thing is not being able to move around the house or getting out of the house. I won’t be able to go grocery shopping or walking the kids to the bus stop (D is taking care of that until I get better). I am missing my aquatic class too ! Aaah, so frustrating !

I’m starting to agree with D that houses with only one single level are great.