Et puis c’est tout

Noooon! C’est déjà la rentrée, fini l’été, et aussi fini les questions hebdomadaires de ma copinaute Dr.Caso. Qu’est-ce-que je vais bien oser vous raconter maintenant qu’elle ne  posera plus ses questions indiscrètes/gênantes/embarassantes/nostalgiques gratuitement à toute la blogosphère avec toute la bonté de son coeur ? Pour commencer, je terminerais de répondre aux questions des trois dernières semaines (commencées mais jamais terminées). Bon ça va alors, ça fera 3 posts assurés. Ouf.

  • Décrivez votre premier logement indépendant.

En colocation, ça compte ? Après l’été où mes parents ont divorcé et vendu leur maison de Montréal, j’ai dû trouver un logement vite-vite et ma meilleure option a été cette colocation avec 2 autres étudiants, 2 gars plus agés que moi (un suisse-allemand en échange pendant un an à McGill en maîtrise d’histoire — je crois, je suis plus sûre, et un étudiant de doctorat en littérature comparée à l’UdM). Bref, nous étions tous occupés et parfois j’avais l’impression de vivre seule parce qu’on ne se croisait que rarement. L’autre grand avantage est que c’était à 10 ou 15 minute à pied du conservatoire. Parfois je rentrais pour manger un truc à l’appart et je retournais pour pratiquer quelques heures au conservatoire (c’était super le soir parce qu’il n’y avait presque personne). L’appart était au troisième et dernier étage d’une bâtisse typique du Plateau Mont-Royal avec les escaliers tordus extérieurs (dangeureux en hivers). À l’intérieur, le plancher en bois craquait sous nos pas tout le long du couloir de l’appartment tout en longueur. Ma chambre était toute petite, avec le matelas simple directement au sol, des étagères pour mes livres, une commode, une penderie.  Pas de télé ni internet, je checkais mes emails à la bibliotèque du conservatoire. Au bout du couloir, il y avait un petit salon avec un sofa, une table, quelques chaises et un système de son (l’étudiant en doctorat est celui qui avait le bail, et habitait là depuis plusieurs années, donc c’est lui qui avait meublé le salon et la cuisine). Puis une salle de bain toute simple avec une baignoire, mais pas de douche. Et enfin la cuisine toute équipée (pas de micro-onde, mais ça me dérange pas) (pas de lave-vaiselle non plus, mais on lavait chacun ses trucs c’était simple). La cuisine avait aussi une porte vitrée qui donnait sur l’accès de secours et… une vue superbe du Mont-Royal!

  • Que savonnez-vous en premier lorsque vous êtes sous la douche?

J’ai dû faire attention toute à l’heure sous la douche, parce que j’étais pas sûre! 🙂 Alors d’abord je mousse mes mains, puis je fais le tour de mes seins et sous les bras, puis je redescend par le ventre et descend graduellement jusqu’aux orteils.

  • Comment et quand avez-vous appris à faire la cuisine?

Enfant et adolescente, en lisant des livres de cuisine et probablement un peu en regardant faire ma mère et ma tante. Je me souviens que c’est ma tante qui m’a enseigné a faire une vinaigrette pour la première fois, un dimanche avant de passer à table. La première fois que j’ai fait un gâteau au chocolat toute seule, mon père a demandé “mais  qui est-ce qui t’a appris à faire ça?”. Il ne croyait pas que j’avais tout simplement suivit une recette dans un livre de cuisine. Pour le reste c’est à force de faire. Je ne me considère pas une excellente cuisinière, mais plutôt aventurière. J’aime expérimenter (pas toujours réussi) et essayer des nouvelles recettes.

  • Préférez-vous un p’tit dèj’ sucré ou salé?

J’aime plutôt sucré, alors comme je dois couper le sucre, pain et pâtes, ces jours-ci je ne fais que boire mon thé (sans lait ni sucre)… avant de sauter sur mon vélo et filer à la piscine pour nager quelques longueurs (j’oublie de penser à la nourriture si je suis active). Ou alors si mon ventre gargouille vraiment trop fort (c’est embêtant surtout si je veux enregistrer), je me prépare un petit bol de yogourt nature, avec de la compote de pomme non sucré et un peu de granola croustillant.

  • Est-ce que vous préfèreriez perdre la vue ou l’ouïe (devenir aveugle ou sourd)?

Mon mari et moi avons eu ce débat plusieurs fois. Notre conclusion est qu’il vaut mieux perdre l’ouïe parce que lui et moi entendons continuellement de la musique dans notre tête de toutes manières!!! (en plus si je deviens sourde, je ne l’entendrais plus jamais ronfler et je n’aurais plus besoin de dormir avec des bouchons, enfin!!! haha). Aussi je pense que si je devenais aveugle, je deviendrais beaucoup trop déprimée avec le manque de lumière. Mais ne plus entendre de musique pour de vrai ça serait vraiment difficile quand même!!!

  • Achetez-vous d’occasion?

Oui, autant que possible. Surtout les habits des enfants et les meubles.

  • Là tout de suite, il y a quoi dans votre sac à main?

Mes clés  (avec la carte de bibliotèque et l’accès abonnement pour la piscine) et mon porte-monnaie, et un stylo (sans bouchon). C’est tout.

6 comentários sobre “Et puis c’est tout

    • Normalement il y a aussi quelques pansements (au cas-où), de la pomade pour les lèvres (surtout en hivers) et souvent le petit carnet dans lequel j’écris ma liste de supermarché, mais là je venais de changer de sac… 😉

  1. Je ne sais pas comment tu fais pour ne pas manger le matin, pour moi c’est un passage obligé… Même si en ce moment, j’essaie de manger un peu moins de pain et de le remplacer par des fruits et du séré (fromage blanc), paraît que ça apporte plus de choses utiles pour le corps 😉 Mais pfff, j’aime bien mes tartines beurre-confiture, comme quand j’étais enfant.

    • Moi aussi j’aaaime le pain (peut-être un peu trop?). J’aime l’odeur de la levure active qui fait lever la pâte, j’aime le parfum du pain qui cuit dans le four. Et quand il est encore tiède et qu’il vient de sortir du four ça me fait carrément saliver. C’est pour ça que je doit m’en priver un peu (pas complètement, mais je trouve ça plus facile de résister le matin quand je peux me distraire en allant faire de l’exercise)… Je n’arrive pas à me dire “une tartine et puis c’est tout”!

Oi! Tudo bom?

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s