Au nom des pères

Novembre 1942. Marseille. – Mademoiselle Rose, vous seule pouvez me dire comment est mort mon fils. Vous y étiez, vous, sur cette place de malheur. Vous pourriez reconnaître les visages.

Rose est déterminée, jeune, tenace, ingénue et jolie. Elle cherche son amant. Et ne reconnaît pas les visages. Elle est témoin d’un crime : un résistant français et un officier allemand se sont battus au couteau. Qui a voulu tuer qui ? Personne ne le sait et Rose a retrouvé son amant mort.

Face à l’enquête menée à charge par une police sous influence et alors que le bruit des bottes allemandes retentit dans Marseille, Rose va dérouler le fil des événements qui ont conduit à cette bagarre mortelle pour remonter l’histoire des enfants et de leurs pères et révéler un épisode longtemps resté tabou de la Première Guerre mondiale.

Ma neuvième narration et production est disponible ! (Je reçois un bonus si vous achetez le livre audio en utilisant un des liens ci-dessous — sauf pour Audible .ca)

(Merci de laisser un commentaire sympa si l’écoute de ce livre audio vous plaît, ça m’encourage et ça aide d’autres lecteurs à découvrir mon travail !)

Audible FR : https://bit.ly/2WW5LTQ
Audible CA : https://bit.ly/3giYncE
Audible US : https://adbl.co/2OViHVn
Audible UK : https://adbl.co/3jCC2ZK
Audible DE : https://adbl.co/3g0YGIU

Oscillation

Bon ben, hier, alors que je voulais écrire ici un p’tit truc léger et rigolo, ou peut-être qui remonte un peu le moral, ou dumoins qui nous encourage tous à faire le mieux possible d’une situation difficile (oui, comme le reste du monde, en famille à la maison avec nulle part où aller — piscines, gyms et bibliothèques fermés, église annulée), j’ai eu la mauvaise idée de me googueuliser pour voir si j’avais des nouveaux commentaires à propos de mes audio books. J’attends toujours  impatiemment un ou des retours, particulièrement pour mes deux dernières productions (Le jardin secret de Marie et Un amour en si mineur).

Et là, surprise!, il y avait en effet un premier commentaire pour Un amour en si mineur de quelqu’un qui… n’a pas aimé mon travail ! 😳

l histoire est tres sympa. plutôt bien construite! mais la narration est terriblement monotone et sans vie. j ai nettement préféré la lire. l écouter a été un veritable supplice. je ne suis même pas allée jusqu au bout…

Ouch, ça fait mal ! Comment suis-je supposée me relever après une telle critique ? J’ai mon coeur qui se pince, une boule dans la gorge, un petit mal de ventre et une grande envie d’aller me coucher jusqu’à la fin du covid-19. C’est horrible !

Était-ce vraiment si nul que ça ? Dois-je vraiment me remettre en question ? Peut-être que mon auto-critique et les retours de l’auteur étaient complètement à côté de la plaque ? Peut-être que mon énonciation claire (dont je suis fière) et la subtilité des voix des personnage (que j’améliore) n’est qu’une fantaisie dans ma tête et dans mes oreilles ? Peut-être que toutes ces choses-là sont des idées claires et précises, mais ne sont pas audibles en vrai ? En fait, peut-être qu’il n’y a que moi qui entend mes progrès ! Et dans ce cas, quel est le but de toutes ces heures incalculables de travail ? J’adore ce que je fais, mais est-ce vraiment assez pour continuer ?

Aaargh ! *!@&$#%?!* (cris de détresse et désespoir)

Et puis, pour relativiser, je me force à me rappeller de tous les commentaire positifs que j’ai aussi reçu pour mes autres projets. Je sais que pour nourrir ma motivation, c’est à eux que je dois m’accrocher; une marrée de positivité contre une petite goutte négative. Ma narration pour ce livre-là n’était pas bien pire que les autres, non? (En fait, je pensais même que je m’étais vachement améliorée, mais du coup je doute !)

“The narration was well done: clean, clear and easy to follow” -Shannon, Audible Review

“N* is a fabulous French narrator because she does not have a strong regional accent – she is as neutral as one could wish.” -Erryn, Audible Review

“The narrator is a native French speaker, and she has a good voice for reading the stories.” -Julie, Audible Review

“Usually, it is difficult to strike a balance between a learning and entertaining experience; however, I think this book has found a way to achieve this feat. The narration is equally good. It features native speakers giving clues as to how commonly used French words are pronounced, however, in a conversational context. Excellent work.” -John, Audible Review

“The narration was well paced and suited for the entertaining feature of the stories, along with the learning goal of the audiobook.” -Emily, Audible Review

Pour relativiser, je me rappelle aussi de :

  • tous les acteurs ou chanteurs de renommée internationale que mon père “déteste” haut et fort (ça me fait rire) (on ne peut visiblement pas plaire à tout le monde),
  • de toutes les narrations de livres audio que j’ai moi-même préféré terminer lire en version papier (mais je ne suis quand-même pas allée écrire une mauvaise critique à propos du travail du narrateur, qui, ma foi, avait une voix probablement incompatible avec mes oreilles),
  • et puis je pense aussi aux innombrables livres que je n’ai pas pû terminer parce que l’histoire ne collait pas avec mon humeur du moment (rien à voir avec la qualité du travail de l’auteur, donc — et je ne suis également pas allée écrire une critique négative pour autant).

Maintenant j’espère fort, fort, fort qu’il y aura bientôt quelques critiques positives pour balancer ce seul et unique commentaire négatif… Il faudrait vraiment que je fasse des efforts de marketing, mais à part mon projet de podcast (qui devrait attirer des lecteurs vers mes livres audio — sauf si mon auditoire me trouve aussi nulle à chier… 😥 ) (en suspens pour l’instant puisque je suis en pleine production d’ Au nom des pères), je vois pas trop qu’est-ce que je pourrais faire de plus à part espérer que d’autres audio-lecteurs aimeront tellement qu’ils ne résisteront pas à l’envie d’écrire un truc gentil et d’en parler à leur entourage. Bref, le marketing c’est pas mon truc.

Un amour en si mineur

amour en si mineurLe voici, le voilà !

Mon tout premier livre audio de l’année 2020 vient de s’élancer dans le monde.  Je me sens fière et nerveuse à la fois. Fière, parce que c’est la huitième production depuis que je me suis lancée dans la folle aventure de faire des livres audio (il y a presque deux ans), et que je trouve que je m’améliore à chaque nouveau projet (ça m’encourage). Nerveuse, parce que j’espère que la voix que j’ai donné aux personnages va plaire plutôt qu’irriter (en tant que lectrice, je me sens parfois irritée par certaines voix de narrateurs, aïeaïeaïe, pourtant, comme on dit, ce n’est pas personnel). J’espère que ceux qui vont m’écouter laisserons des commentaires sympatiques…

L’auteur a donné vie à l’histoire de Jen et Lucas, et à mon tour je leur ai donné des voix… Que d’émotions ! C’est peut-être un peu débile de parler de ces personnages fictifs comme s’ils étaient des amis, mais pourtant, en quelque sorte, j’étais en leur companie pendant des mois, à leur écoute, vraiment à leur écoute, pendant des heures et des heures (j’ai lu, écouté, révisé chaque chapitre plusieurs fois !) (vous écoutez vos amis pendant autant de temps, vous?), j’ai même sympathisé avec leurs humeurs et leurs émotions (même si des fois j’étais pas d’accord avec eux) (je suis sûre que ça vous arrive avec vos amis aussi, non?) ! Quand j’ai terminé la production de ce livre, c’est un peu comme si je devais me séparer de mes compagnons de voyage, un voyage qui a duré plusieurs mois, et maintenant ce qu’il reste c’est un album de photos (le livre audio) que des inconnus vont regarder (écouter) et commenter (les commentaires peuvent faire ou défaire le succés d’un livre)…

S’il vous plaît, soyez gentils ! 😆

Audible US: adbl.co/2uxjBAS
Audible UK: adbl.co/3c7mIR0
Audible FR: bit.ly/387k6iM
Audible DE: adbl.co/2w7EBPk